jeudi 22 août 2013

DROIT DE REPONSE : DE TOUTE EVIDENCE, LE BREBIS N'A PAS LU MON ARTICLE SUR "L'ECHELLE DE RICHTER"...

mardi 20 août 2013

JPPS/Cadeau 

(cafephilodedroite.blogspot.com) 




Jean-Pierre, pour qui nous sommes les pires des affreux Jojo,  du  bon grain ou de l'ivraie, à moudre, c'est selon, nous re-re-re-etc-publie, pour la énième fois, nous qui apportons tant d'eau, à son moulin d'incivisme et de cruauté très bête et très méchante ! 
Allons, allons, Jean-Pierre, sachez donc raison garder,
toutefois oserons-nous avouer l'affection
rigolote qui nous relie à lui, 
lui, qui aura consacré au moins 12 à 15 articles
à cette cloche à placer sous verre, à ce quasi-trésor national, qu'est Brebis !


JP : entre affection et haine.


Barbara ne volait pas très haut ? Allons donc !
  Elle planait au contraire, avec 1000 ans d'avance, et bien au-delà des sempiternels blablas  à la Buchenwald et à la Dachau, et bien au-delà des cimes, Jean-Pierre ! 
  Dachau, e tutti quanti, nous laissent de marbre glacé, du seul fait que, en règle générale, nous n'aimons pas et méprisons les humains, qui nous le nous rendent fort bien, seul le sort des animaux, nos pairs, nous important.
  Cette exhibition de tous ces squelettes amoncelés,  est d'ailleurs obscène. Toutefois, les millions de morts que comptabilise le judéo-bolchévisme,  les compte-t-il, le  JP ? 
  Les guerres et les famines,  l'Holomodor, fomentés par les saloperies  de banques Rothschild, Schiff, Lazard, Kuhn and co,  les comptabilise t-il au compteur des horreurs, le  JP ?
  En revanche, au sujet des morts que les racailles, importées par bateaux par la plèbe et les mycoses maçonniques,  provoquent ici et là sur la terre de nos ancêtres qui se retournent dans leur tombe,
 JP semble être là quelque peu au jus !
  JP a donc la conscience sélective.
  Barbara, petite- fille d'Odessa, encensée et maltraitée, mais alors qu'elle le soit en duo, avec notre adorée et fort italienne  Mina, bien sûr ! A toute Seigneuresse, tout honneur !

































L'ECHELLE DE RICHTER DE L'ALTERO-PHOBIE

(ARCHIVES)

mardi 7 juillet 2009


LES NEGATIONNISTES -Y COMPRIS Mgr WILLIAMSON- SONT DES FAUX CULS***Blog-Notes N°28

Monseigneur Richard WILLIAMSON, de la "Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X" (consacré en 1988 par Mgr Marcel LEFEBVRE) et Directeur du Séminaire
de "La Reja", en Argentine, a déclaré, jeudi dernier (22 janvier 2009), au cours d'une émission de la chaîne de TV suédoise "SVT", que "les chambres à gaz n'avaient jamais existé et que seulement entre 200.000 et 300.000 juifs avaient péri dans les camps de concentration".

Appartenant depuis plus d'un demi siècle à la mouvance nationaliste
(j'ai rencontré Jean-Marie Le Pen en 1957, et ai participé à la fondation du "Front national des Combattants"), j'ai été amené à rencontrer et à discuter avec un grand nombre de "négationnistes".

Je suis convaincu qu'aucun d'entre eux ne croit réellement que
les chambres à gaz n'ont jamais existé (excepté "à des fins sanitaires" :
prévention du typhus).

Cette prise de position vis à vis des Juifs (...et des Gitans) n'est en fait que l'une des façons, parmi d'autres (anti-américanisme, anti-sionisme, etc.) d'exprimer leur haine "viscérale" (=qui vient du plus profond de soi) du peuple Juif (Israéliens + diaspora).

Il y a en effet une "échelle de Richter" de l'antisémitisme (comme également de l'homophobie -qui va généralement de pair avec la haine de juifs).

Elle comprend quatre niveaux.

Le 1er niveau est constitué de personnes n'appréciant pas particulièrement les juifs (ou les gitans, ou les homosexuels... ou les marchants de lacets), et qui revendiquent -je pense, à juste titre- le droit à "l'évitement".

Ils demandent simplement à ce qu'on ne les force pas à côtoyer des personnes pour lesquelles elles ressentent (à tort ou à raison) une aversion particulière.

Elles sont donc contre la mixité sociale.

Lorsqu'il s'agit d'étrangers, on peut probablement parler de reflexe "identitaire".

Les antisémites, arabophobes et autres xénophobes, ne pensent pas que l'immigration "de peuplement" soit "une chance pour la France".
Ils rejettent également l'idée selon laquelle des contacts étroits avec d'autres "civilisations" est quelque chose "d'enrichissant" (ils préfèrent s'enrichir autrement).
Ils préconisent généralement, pour ces catégories de personnes, l'octroi d'un "aller-simple", pour leur pays d'origine.

Les "xénophobes" du niveau II sont des xénophobes "modérés":
Il font leur "l'ancien" mot d'ordre du FRONT NATIONAL :
"Les Français d'abord !".

Mais ils se contentent de s'exprimer sur ce sujet, en famille, ou bien encore au "Café du Commerce" -généralement hors présence des intéressés.

Ils ne militent pas activement, ne participent à aucune "manif".

Ils votent généralement "Le Pen"... quand ils n'ont pas été embobelinés par des bateleurs ou des bonimenteurs (un mot qui dit bien ce qu'il veut dire) venus d'ailleurs.

Les "Niveau III" ne sont pas non plus "révisionnistes" -mais c'est limite...
Ils sont en tout cas "antisionistes", et lors des conflits opposant l'Etat d'Israel (qu'ils qualifient "d'entité sioniste") à des pays arabes, ils soutiennent, de manière inconditionnelle, ces derniers.

Tels la Mère Ubuffet ou le Facteur Che-Val, ils sont de tous les cortèges, de la République à la Nation, parmi les kefieh et les drapeaux palestiniens ; au milieu des Maghrébins et des jeunes Libanais de Paris (... sans oublier le "juif de service").

Ils mettent généralement en avant leurs motivations "humanitaires".

Mais, en y regardant de plus près, on s'aperçoit qu'il s'agit d'un humanisme
"à la carte", qui n'inclut jamais, ni les Tibétains, ni les réfugiés en proie aux persécutions des Milices islamistes du Darfour.

Ils réservent leurs larmes de crocodile aux victimes de la "barbarie israélienne" (fin de citation).

C'est au niveau IV, que l'on va rencontrer des négationnistes - de tout poil: Evêques, Prêtres et Religieux (fils spirituels de Mgr Mayol de Lupé),
Dirigeants politiques, Professeurs des Universités, Journalistes et Avocats... ou simples quidams (fréquentant assidûment les arrière-boutiques de certaines librairies nationalistes).

Leur nature est fondamentalement sournoise : ils affirment tous, sans sourciller, qu'ils croient à la véracité et à l'authenticité de "recherches" effectuées par les "historiens" révisionnistes et négationnistes (ou par des "chimistes polonais",
à la recherche de traces de Zyklon B).

Je les ai écoutés et j'ai lu les documents qu'ils se sont empréssés de me remettre.

J'ai posé mon diagnostic : ils mentent ; ils n'y croient pas.

Leur antisémitisme (ou leur homophobie, ou leur gitanophobie -et autres monomanies...) est en réalité un exutoire à leur besoin incontrôlable, presque "vital", d'exprimer l'inextinguible haine qui les possède.

Alors, bas les masques, Messieurs les négationnistes !

Soyez des hommes et assumez votre pathologie -ou plutôt votre hérédité.

Dites haut et fort que vous êtes des survivants d'une espèce que l'on croyait disparue (supplantée par les "Cro-Magnons") :
les NEANDERTALIENS (reconnaissables, selon certains, à leur
chromosome "Y" supplémentaire...).

Cela vous sera, sans nul doute, compté comme circonstance atténuante.

Mais en attendant, renoncez à tout mandat électif, abandonnez vos chaires universitaires, rendez vos mitres et vos crosses, renvoyez vos toques à vos Bâtonniers.

SOUS TOUTES RESERVES
ET CE SERA JUSTICE

Jean-Pierre Pagès-Schweitzer
(Paroissien à Saint-Nicolas du Chardonnet)
 

*******************************************************************************

2 commentaires:

Brebis Gall a dit…

Et pourquoi donc la chanson de Mina n'a-t-elle pas été incluse, Jean-Pierre ?

Pagès-Schweitzer a dit…


Désolé,Brebis, mais je suis un véritable béotien : Je ne connais rien à la musique et à la chanson.
C'est toi qui m'a appril'existence de "MINA".
Je n'ai jamais entendu d'elle, ni de ses chansons -et cela ne m'intéresse absolument pas !
Lorsqu'il m'arrive de m'intéresser à un chanteur, c'est pour le "message" qu'il véhicule (ex: "Le Gorille" de Brassens).

JP