dimanche 12 mai 2013

PROFANATION

 

Profanation de Naintré : la presse locale en parle… enfin !

video
 

Souvenez-vous… Je concluais mon article du 10 mai, « Lyon : une insupportable christianophobie », par cette phrase : « Aujourd’hui on ne passe plus rien et on ne lâche plus rien ».

 L’affaire de la profanation de Naintré démontre que c’est vraiment la position de principe qu’il convient de tenir. Ma première information sur cette profanation remonte au 8 mai. Je n’ai pu la donner que parce qu’un lecteur local me l’avait signalée et parce qu’il la tenait de la protestation curé de Naintré qu’on ne remerciera jamais assez de sa courageuse dénonciation de l’abomination commise, comme je ne remercierai jamais assez les lecteurs de ce blogue qui, quasiment chaque jour (et parfois plusieurs fois par jour) me signalent des faits de christianophobie la plupart du temps ignorés de ce que j’appelle la große presse, les médias du système. 

Dans le cas de Naintré, le courage de M. l’abbé Thierry Delumeau, la réactivité d’un lecteur et celle de votre blogue ont permis de nombreuses reprises de l’information sur la “cathosphère” et même bien au-delà puisque je signalais hier au soir au curé de Naintré que la profanation venait d’être dénoncée sur le blogue de la Ligue de Défense Juive

C’est ce qu’on nomme, techniquement, un “buzz” et ce “buzz” finit toujours par atteindre la presse locale voire la große presse – j’en ai constaté plusieurs exemples à partir d’informations publiées en “exclusivité” sur notre blogue.

 C’est ainsi que deux jours après mon signalement, le quotidien régional La Nouvelle République mettait en ligne une première information sous la forme d’une vidéo. Le lendemain, 11 mai, le quotidien faisait paraître un article sur la profanation, et le même jour France3 Poitou Charente lui emboîtait le pas en publiant à son tour un article sur son site et en diffusant un court reportage sur son canal. Vous allez pouvoir découvrir ci-dessous ces documents. Voilà pourquoi « aujourd’hui on ne passe plus rien et on ne lâche plus rien » ! C.Q.F.D.

Article de La Nouvelle République (11 mai)
Stupeur à l’église de Naintré en début de semaine. La personne chargée d’ouvrir l’édifice a constaté une effraction et ce que le curé de la paroisse Thierry Delumeau qualifie lui-même de « grave profanation ».

Les faits se sont produits dans la nuit de dimanche à lundi dernier. Le ou les malfaiteurs sont entrés sur place en forçant une porte discrète côté Ouest de l’église, proche de la caserne des pompiers. A l’intérieur, la porte de la sacristie a été également fracturée.
  Bizarrement, les intrus n’ont pas fait main basse sur les objets de valeur, vases sacrés et autres mobiliers liturgiques. Mais ils ont forcé le tabernacle sur l’autel principal. « Ils ont volé deux lunules, des petites boîtes rondes dans lesquelles on met des hosties consacrées, racontait hier matin le père Delumeau. Et ils ont coupé et embarqué les rayons d’un ostensoir, un objet liturgique qui sert pour l’adoration du Saint-Sacrement. Ils ont cassé aussi une croix d’un ciboire. » Un deuxième tabernacle, installé sur un autel d’une chapelle latérale, a également été fracturé mais il était vide.
  Le curé de la paroisse a porté plainte auprès de la gendarmerie. Une enquête a été ouverte par les gendarmes, lesquels sont venus faire les relevés d’usage sur place. « On est en train de vérifier autour, commentait hier un enquêteur. La question est de savoir s’il s’agit d’actes commis par des locaux ou des gens d’ailleurs. On n’a pas constaté de faits similaires sur le secteur pour l’instant. »

Le père Delumeau a sa propre conviction sur les motivations des malfaiteurs dont les actes seraient trop ciblés pour être très catholiques… « Ils se sont attaqués à quelque chose de très symbolique, en s’en prenant directement au Christ. C’est ce qui interpelle. Ce qu’ils ont dérobé, les grandes hosties consacrées, cela sert à des rites sacrilèges, on appelle ça des messes noires. » Des satanistes s’introduisant nuitamment dans l’église de Naintré… Abracadabrantesque ?


Article (+ vidéo) de France 3 Poitou Charente (11 mai)
La paroisse de Naintré est en émoi. Dans la nuit du 5 au 6 mai dernier, des malfaiteurs se sont en effet introduits dans l’église du village et ont perpétré des dégradations sur des objets de culte. Deux tabernacles ont ainsi été forcés; la croix d’un ciboire a été brisée. Les rayons d’un ostensoir ont aussi été brisés, les intrus les ont emportés.
Le ou les auteurs des faits n’ont emporté aucun objet de grande valeur mais ils ont volé deux lunules (NDLR : petites boites dans lesquelles sont rangées les hosties consacrées) et des hosties consacrées enfermées dans le tabernacle.
  Pour le curé de la paroisse, Thierry Delumeau, tout indique qu’il s’agit de l’oeuvre de personnes versées dans le satanisme. Le prêtre a porté plainte.
  Une enquête est en cours; elle a été confiée à la gendarmerie qui a effectué des prélèvements ADN ainsi qu’un relevé d’empreintes afin d’identifier les auteurs des faits.

Selon un rapport d’un groupe d’étude de l’Assemblée Nationale (…), rendu en 2011, de tels actes sont le plus souvent commis par des mineurs ou de jeunes adultes, et les profanations motivées par une doctrine ou l’adhésion à une croyance telles que le satanisme ou celle d’une secte demeurent extrêmement rares. Elles relèveraient « moins du manifeste idéologique que du désœuvrement et de la marginalité ».


L’abbé Thierry Delumeau, curé de Naintré © NR

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Aucun commentaire: