samedi 18 mai 2013

CHARLES TRENET ET JOHNY HESS : AUJOURD'HUI, ILS SE SERAIENT PROBABLEMENT MARRIES

video
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Charles Trenet a 100 ans aujourd'hui

Publié le 18/05/2013 
 par konigsberg


http://image.toutlecine.com/photos/r/o/u/route-enchantee-01-g.jpg




Charles Trenet  est né  le 18 mai 1913 à Narbonne et mort le 19 février 2001 à Créteil, est un poète auteur-compositeur-interprète français.

Surnommé « le Fou chantant », il est l'auteur de près de mille chansons, dont certaines, comme La Mer, Y'a d'la joie, L'Âme des poètes, Je chante, ou encore Douce France, demeurent des succès populaires intemporels, dans le monde entier.




Je chante




Au début des années 1930, il quitte Narbonne pour Paris dans le but de poursuivre dans le journalisme, tout en ayant convaincu son père qu'il y étudie à l'école des arts décoratifs le dessin et l'architecture, comme son grand-père architecte. Pour gagner sa vie à son arrivée à Paris, il réussit à travailler dans les studios de cinéma Pathé-Nathan, en tant qu'accessoiriste : il est chargé de faire les « claquettes » annonçant le début d'une scène.




http://www.dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net/fiches_bio/trenet_charles/photos/trenet_charles.jpg




Ménilmontant



 http://i84.photobucket.com/albums/k35/aubontemps/Second/rdm5.jpg
rue Julien Lacroix Ménilmontant 1953 par Doisneau






 Que reste-t-il de nos amours



En 1937, Charles Trenet est appelé sous les drapeaux à la base d'Istres.

Il participe à quelques galas en solo, dont l'un à Marseille au cabaret du Grand Hôtel Noailles, à l'occasion duquel il est surnommé le « Fou chantant ».

C'est à ce moment de sa carrière qu'il compose et écrit ses chansons les plus célèbres : Y'a d'la joie, Je chante, Fleur bleue.

Ces chansons sont – dans un premier temps – confiées à d'autres interprètes : Y'a d'la joie est d'abord chantée par Maurice Chevalier au Casino de Paris, dans la revue Paris en joie, pour l'Exposition internationale de février 1937, puis dans le film L'Homme du jour, de Julien Duvivier. La Valse à tout le monde est interprétée par Fréhel, et Quel beau dimanche par Lys Gauty.

Isolé et éloigné de Paris, Charles Trenet parvient à se faire muter à la base de Vélizy dans les Yvelines.




http://static.canalblog.com/storagev1/uncieldetoiles.canalblog.com/images/le_temps_des_cerises.JPG



 le temps des cerises





http://farm7.staticflickr.com/6053/6405718925_d9e5509b76_z.jpg








Libéré du service militaire en décembre 1937, il quitte son compagnon Johnny Hess et débute véritablement sa carrière en solo par une première séance d'enregistrement chez Columbia : Je chante et Fleur bleue. En janvier 1938, Trenet grave Y'a d'la joie et se réapproprie « son » œuvre par la même occasion. En mars 1938 vient son premier grand triomphe sur la scène d'un music-hall, à l'A.B.C.. Il chante également au micro de Radio Cité, notamment le titre Boum !, pour lequel il reçoit sa première consécration : le Grand Prix de Disque.


En 1938, il tourne en vedette dans les films La Route enchantée et Je chante.


http://images.midilibre.fr/images/2013/05/04/un-repas-extraordinaire-avec-charles-trenet-et-edith-piaf_573843_510x255.jpg






 La Mer avec Mr Bean

N'aimant pas son visage poupin, il se crêpe les cheveux, visse sur sa tête un chapeau de feutre mou rabattu en arrière, s'habille avec un complet-veston bleu et plante un œillet rouge à sa boutonnière : le « Fou chantant » entame dès lors une longue tournée internationale qui le conduit en Angleterre, en Espagne, en Italie, au Maroc, en Grèce, en Turquie et en Égypte









http://www.thomasdufourneau-photographies.fr/Galeries/Photographies-urbaines/Photographies-Paris/slides/Photos-Noir-et-Blanc-Paris_003.jpg






Verlaine



En 1954, Trenet rentre à Paris où le public ne l'a pas oublié.

Ses nouveaux succès comme La Mer – écrite dans le train entre Perpignan et Montpellier – ou Nationale 7 confortent sa notoriété.

D'autres grandes chansons datent des années 1950 : La Folle Complainte – l'une de ses œuvres parmi les plus riches, même si elle peut paraître hermétique –, Moi, j'aime le music-hall et L'Âme des poètes.



http://static.fnac-static.com/multimedia/FR/Images_Produits/FR/fnac.com/ZoomPE/3/2/3/3596972771323.jpg





 http://www.linternaute.com/musique/diaporama-image/rvx/06/georges-brassens/images/rvx-brassens7.jpg
.



En 1937, il est seul en scène avec ‘Je chante’, créé par Maurice Chevalier et reçoit en 1938 le prix du disque avec ‘Boum’ : le "fou chantant" obtient la consécration grâce à un style où se mêlent les accents du jazz et du Front populaire. Sensible à la veine mélancolique, Trenet a aussi introduit dans la chanson française, qu'il a contribué à renouveler, la joie de vivre ('Je chante', 'Y'a d'la joie', 'Boum'), la poésie ('La Mer', 'Le Jardin extraordinaire') et un certain absurde hérité du surréalisme. Auteur et interprète de quelque 950 chansons, Trenet s'est produit sur les grandes scènes de music-hall et de cabaret parisiennes et internationales. Il a aussi joué dans des films pour le cinéma et la télévision. On lui doit également des récits et des livres de souvenirs ('Mes jeunes années', 1978).






Revoir Paris




 
Il reprend la route des studios et de la scène en 1971 pour faire ses adieux à l'Olympia en 1975. Il a alors soixante-deux ans. Affecté par la mort de sa mère en 1979, il s’enferme dans le silence et retourne dans sa propriété du sud de la France. C'est son producteur québécois Gilbert Rozon qui se met en tête alors de relancer sa carrière.
Il revient cependant à la scène en 1983 à l'occasion du Festival Juste pour rire de Montréal. Il ne la quittera plus. En 1987, âgé de soixante-quatorze ans, il obtient un grand succès au Printemps de Bourges  (à l'époque résolument rock), en 1977.

 http://www.couleurs-roussillon.com/portraits/images/0656%20DALI%20TRENET.jpg 



.

Les années passent, mais « le Fou chantant » reste indémodable et inépuisable. Il fête ses quatre-vingts ans sur scène à l'Opéra Bastille en mai 1993 devant de nombreux admirateurs, dont  François Mitterrand. En 1999, il est fait membre de l'Académie des Beaux-Arts après avoir été refusé à l'Académie française en 1983. Il enregistre sa dernière chanson Les poètes descendent dans la rue en studio, le 5 mars 1999, avec des musiciens de l'Orchestre philharmonique de Radio France, à l'occasion de la première édition du Printemps des Poètes. Son dernier concert a lieu, en novembre 1999, salle Pleyel à Paris, où il donne trois récitals, chantant assis.
video
Bonne Anniversaire Charles !
 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Aucun commentaire: