jeudi 16 mai 2013

CES BRAVES MUZZ (C'EST LE MOMENT POUR DAOUD SALEM BOULEDROUA D'ALLER FAIRE UN AUTRE "STAGE" EN SYRIE...)

Syrie : un rebelle islamiste éviscère sa victime devant la caméra

16 mai 2013
Syrie : un rebelle islamiste éviscère sa victime devant la caméra
video


DAMAS (NOVOpress)


 – Une vidéo (âme sensible s’abstenir, interdite au moins de 18 ans) montrant un rebelle syrien éviscérant un soldat et faisant mine de croquer ses organes suscite l’effroi à travers le monde. 

L’auteur de cet acte monstrueux serait un dénommé Khalid al-Hamad. Il se vante également d’avoir en sa possession une autre vidéo le montrant en train de commettre d’autres atrocités. « J’y découpe un “chabbih” (milicien pro-régime) avec une scie. La scie qu’on utilise pour couper des arbres. Je l’ai découpé en petits et grands morceaux », déclare le terroriste dans un entretien mis en ligne par Time

Sur les images, l’islamiste découpe le cœur et le foie du soldat en uniforme avant de lancer : « Nous jurons devant Dieu que nous mangerons vos coeurs et vos foies, soldats de Bachar le chien ».
 
« Oh héros de Baba Amr, massacrez les alaouites et découpez leur coeur pour le manger ! », ajoute dans la vidéo ce sunnite, comme l’écrasante majorité des insurgés, faisant référence à la minorité issue du chiisme à laquelle appartient Al-Assad.

 Les Etats-Unis se disent « horrifiés » par cette vidéo. 

Belle hypocrisie puisque l’administration Obama contribue à de telles atrocités en finançant militairement les opposants au régime de Bachar al-Assad, avec le Qatar, l’Arabie Saoudite et la Turquie, notamment. 

D’autres exactions sont également signalées à Raqqa (est du pays) par le groupe jihadiste Al-Nosra.

Crédit photo ; capture d’écran


[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]
ùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùù 

Aucun commentaire: