mercredi 22 mai 2013

CES BRAVES MUZZ (JIHAD IN LONDON)

video video

 


22/05/2013

GB : un jeune soldat (20 ans) décapité aux cris de Allah Akbar à Londres

Djihad à Londres, style Bagdad :

La chaîne ITV News a diffusé des images filmées par un anonyme sur la scène du crime d'un homme les mains ensanglantées, armé d'un couteau et d'une machette, déclarant : "Je suis désolé que des femmes soient témoins de ça, mais dans notre pays, les femmes voient les mêmes choses.

 Vous ne serez jamais en sécurité. Virez votre gouvernement, il se fout de vous." "Nous devons les combattre comme ils nous combattent.

 Œil pour œil, dent pour dent", lance cet homme, dans un fort accent londonien : (Le Monde)




________________________


Horreur ce mercredi à Woolwich, dans le Sud de Londres. Un militaire a été décapité par deux hommes d’origine africaine devant plusieurs dizaines de témoins horrifiés. 

Les deux agresseurs ont ensuite été mis hors d’état de nuire grâce à l’intervention de la police, qui a fait usage d’armes à feu. Le gouvernement britannique évoque une attaque terroriste.
 

Gb-djihad-londresLes médias britanniques ont révélé ce mercredi une affaire épouvantable, flirtant avec les pires films d’horreur. Un militaire britannique a en effet été décapité en pleine rue, à la machette, par deux hommes d’origine africaine.


Selon nos confrères londoniens, cette scène abominable a débuté lorsqu’une voiture a percuté un poteau, dans une rue de Woolwich, dans le Sud de Londres. Les deux meurtriers ont alors sorti leur victime de la voiture avant de l’achever, en pleine rue, à coups de machette. D’après les témoins, les deux hommes criaient «Allah Akbar», soit « Allah est grand».


Mais le plus incroyable est venu ensuite, lorsque l’un des assaillants a témoigné devant une caméra, présentant ses excuses aux personnes ayant été témoins de cette scène.


David Cameron a écourté sa visite à Paris pour rentrer à Londres et une réunion de crise du comité Cobra, constitué de ministres et responsables de la sécurité, a été convoquée.


Le maire de Londres, Boris Johnson, a réagi sur Twitter : "L'attaque de cet après-midi est un acte de violence écœurant et impardonnable. Mes pensées vont vers la victime et sa famille."

Sources : Sudinfo et Le Monde
22 mai 2013.
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Aucun commentaire: